Grève réseau régional F3 : gros flop pour le lancement du « 18h30 »

Ce 25 janvier devait être un moment fort pour la présidente Delphine Ernotte et la direction du réseau… mais c’est en fait un échec cuisant !

Le 18h30 qu’elles rêvent de faire sans moyens supplémentaires n’est pas du goût des salariés du réseau. Ils se sont fortement mobilisés contre ce passage en force.

En Auvergne Rhône-Alpes, en Nouvelle Aquitaine, en Occitanie, en PACA, en Pays de la Loire, il n’y a pas de 18h30 à l’antenne ce soir. Dans les autres régions, journalistes et PTA se sont également mis en grève. Et dans certaines, les diffusions se font grâce à des tripatouillages dans les plannings, bien peu glorieux.

Il est donc temps d’entendre les revendications, claires et justes. Pour assurer une nouvelle tranche, il faut des moyens dédiés, de la préparation et plus de temps.

Pour l’instant, la direction choisit de garder le silence, semblant privilégier le pourrissement. Mais elle sera confrontée aux représentants du personnel jeudi prochain lors d’un CSE qui s’annonce houleux. A force de se couper de ses équipes, la défiance s’est instaurée.

Le mouvement doit donc continuer et s’amplifier. Nous appelons tous les salariées à rejoindre la grève qui est reconduite pour le 26 janvier !

Notre santé, notre qualité de vie au travail, et la qualité du travail que nous devons à notre public, ne sont pas négociables !

Paris, le 25 janvier 2021