Duplex avec TVU ou AVIWEST : le pouvoir de dire non !

Des JRI en ont plein le dos des AWIWEST ou TVU ! Leurs missions s’alourdissent dangereusement, alors que leur pouvoir d’achat se réduit comme peau de chagrin. La direction s’appuie sur les bonnes volontés, mais trop c’est trop ! Comment se concentrer sur un reportage lorsqu’on demande à l’équipe de tournage de réaliser, en plus, des duplex avec les moyens légers de transmissions, TVU ou AVIWEST ? Une majorité de JRI de France TV de la rédaction nationale refuse ce type de direct qui se fait au détriment de la qualité journalistique des sujets. Faut-il encore le rappeler ? Les JRI ne sont pas des OPV (opérateurs de prise de vue). Leur métier, c’est le reportage !

Ces duplex permettent à la direction de faire de grosses économies car les moyens de diffusion traditionnels coûtent cher. Pour nombre de journalistes reporters d’images, ça suffit ! Toujours plus de tâches à accomplir, et dans le même temps, la direction propose cette année une augmentation générale de seulement 1,2% ! Alors que l’inflation dépasse les 6% pour 2022 !

Soyons clairs, il y a de quoi décourager les bonnes volontés.
Ajoutons que trop souvent, le rappel des consignes de sécurité n’est pas effectué : en cas de problèmes de santé, la responsabilité de l’employeur peut être engagée (voir notre précédent tract sur le sujet).

Le SNJ rappelle que ces duplex ne doivent s’effectuer que sur la base du volontariat, et qu’un refus ne peut donner lieu à sanction. La transmission ne fait pas partie du travail des équipes à la base et des missions des JRI en particulier, qu’ils travaillent à Paris, en Outre-mer, dans les bureaux à l’étranger ou en régions. En cas de litige avec le chef de service, rappeler l’accord collectif de 2013 qui précise la définition des fonctions des rédacteurs et journalistes reporters d’images. (Voir ici l’accord collectif d’entreprise, page 280.)

Un refus ne relève pas seulement de la responsabilité des JRI. Les rédacteurs ou rédactrices peuvent aussi s’opposer à l’utilisation de ces moyens de direct low cost. La solidarité au sein des équipes de reportage doit évidemment prévaloir.Alors ne l’oublions pas : il n’est jamais trop tard pour dire non !

Paris, le 13 septembre 2022