Projet de transfert de salariés vers France Télévisions Studio : motion de soutien du SNJ

Réunis en Assemblée générale, les adhérents du SNJ apportent tout leur soutien aux salariés de France Télévisions concernés par le transfert de leur activité vers la filiale France Télévisions Studio.

Selon la direction, ce projet a pour but de renforcer l’activité de la filiale pour en faire le premier créateur de contenus de France Télévisions SA et développer la part de production interne du groupe.

A ce projet économique, fragile juridiquement, la direction a voulu associer le transfert forcé de près de 85 salariés travaillant sur les émissions suivantes : « Télématin », « Thalassa », « Des racines et des ailes », « Passage des Arts », « Faut pas Rêver » , « Des chiffres et des lettres ».

Toutes les instances représentatives du personnel se sont opposées à ce transfert, en proposant qu’il soit au moins basé sur le volontariat. Il aura fallu un drame, une tentative de suicide d’une salariée pour que la direction change de ton après plusieurs mois de refus sans concession.

Le volontariat est donc de mise pour les salariés concernés qui pourront continuer à collaborer à ces émissions sous forme de détachement par saison.

Il est donné mandat au nouveau bureau national du SNJ France Télévisions de surveiller la mise en place de ce transfert dans les nouvelles conditions que la direction projette de mettre en place. Une vigilance plus que nécessaire face à une violence sociale une fois de plus en vigueur dans la conduite d’un projet d’entreprise.

Paris, le 10 novembre 2021

Le transfert autoritaire des salariés à France TV Studio est abandonné

Ce matin, lors du Comité Social et économique du Siège, le secrétaire – au nom des élus – a fait la déclaration suivante :

Suite à une alerte pour danger grave et imminent, hier en CSE Central extraordinaire, la Présidente de France Télévisions a donné en partie raison aux élus des instances qui demandaient soit un retrait du projet de transfert des émissions produites en interne , soit un transfert des salariés de FTV SA vers FTV Studio sur la seule base du volontariat.

Cette deuxième option à été retenue. Le recours à l’article L-1224-1 du Code du travail qui permettait de transférer de force les salariés dans la filiale est abandonné, enfin ! Rien ne pourra se faire sans leur consentement.

Il aura malheureusement fallu un drame (la tentative de suicide d’une salariée) pour que les salariés concernés soient entendus et leurs représentants avec ! C’est bien une pitoyable conduite de projet qui a été stoppée hier ! C’est bien un mauvais projet également qui s’arrête ! 

Il va falloir désormais réparer les dégâts causés à ces salariés bien inutilement plongés dans le stress pendant plus de 6 mois. Il va falloir aussi préciser les conditions du volontariat et se pencher sérieusement sur le management pathogène qui a causé le drame.

Que cela serve de leçon à celles et ceux qui s’accrochent à des projets qui abîment les collectifs de travail et les personnes qui les composent.

Et que cela nous donne aussi confiance dans les combats à mener ! Sans cela, ils seraient tous perdus d’avance ! 

Bien sur le SNJ s’associe largement à cette déclaration. En séance, vos élus ont demandé que la direction prenne ses responsabilités au regard de ce cruel échec dans la conduite de ce projet. Et que celles et ceux qui ont défendu le transfert forcé pendant des mois tirent toutes les leçons de ce fiasco managérial et politique.

Paris, le 19 octobre 2021