Un journal « froid », sans âme ni proximité ? A qui la faute ?

Mardi 15 novembre, le rédacteur en chef de Nouvelle-Calédonie La 1ère a lancé que nous faisions un journal « froid » !

Mais à qui la faute, monsieur le rédacteur en chef ?

C’est vous et votre équipe encadrante qui signez éditorialement ces journaux « froids ».

Des journaux « froids » ?

Quel manque de considération de votre part vis-à-vis de la rédaction ! Faut-il rappeler au rédacteur en chef et à l’équipe encadrante, que ce sont ces mêmes journalistes qui, tout au long de l’année, fournissent les contenus aux éditions télé, radio et internet ?

Où étiez-vous lorsque nous réclamions plus d’anticipation et de prévisions pour nos éditions ? Où étiez-vous lorsqu’il fallait arbitrer les choix éditoriaux ?

Faut-il rappeler qu’il n’y a aucune interaction entre la radio, la télé et le web ? Aucun chef d’orchestre ! Aucune anticipation des tableaux de services ! Aucune gestion des équipes avec des managers qui motivent leurs troupes !

Autant de dysfonctionnements et de manquements qui, c’est vrai, impactent lourdement notre traitement de l’information…

Alors assumez votre bilan « froid » !

Nouméa, le 9 décembre 2022