Elections à la commission de la carte : le SNJ très largement conforté comme premier syndicat de la profession

En recueillant 55,08% des voix au second tour des élections à la Commission de la carte d’identité des journalistes professionnels (CCIJP) ce mardi 7 décembre, le SNJ (Syndicat national des journalistes) vient d’être très largement conforté comme première organisation syndicale de la profession (contre 53,13% en 2018).

Il conserve ainsi 10 sièges sur 16 (4 pour la CGT, 2 pour la CFDT) en commission de première instance, et les trois sièges de la commission supérieure. Au niveau des régions, après l’Alsace, acquise au SNJ dès le premier tour, le syndicat remporte l’ensemble des postes de correspondants régionaux de la commission.

Le SNJ remercie les plus de 7 000 journalistes qui ont apporté leur voix au syndicat pour réaliser ce score historique, alors que six listes étaient en lice (contre quatre au premier tour) dans cette élection « baromètre » de la profession. Il s’agit d’une belle reconnaissance du travail et de l’engagement des adhérents, des militants, des élus et des responsables du SNJ.

Le point noir de ce scrutin concerne la participation (36,12%) en baisse par rapport au premier tour (38,72%, 930 votants de moins), mais le nombre d’électeurs est resté stable par rapport à 2018 (12 836 contre 12870).

Alors que la campagne présidentielle qui démarre s’annonce éprouvante pour les journalistes, la mobilisation de la profession est indispensable dans les mois et les années qui viennent. Egalement engagé dans le combat interprofessionnel au sein de l’Union syndicale Solidaires, le SNJ poursuivra sans relâche son action au service des salariés, de la liberté d’expression et de la liberté de la presse.

Paris, le 8 décembre 2021