Nous sommes candidat(e)s sur la liste du SNJ pour être à vos côtés !

Nous, candidat(e)s sur la liste du Syndicat National des Journalistes, nous nous engageons dans ces élections au comité social et économique (CSE) parce que représenter le SNJ, c’est défendre l’intérêt des journalistes et de tous les salariés.

Les élus sortants du CSE, les représentants de proximité et les représentants syndicaux du SNJ, se sont engagés au cours du dernier mandat pour défendre la santé et la sécurité de tous, face à une direction qui n’a pas respecté ses obligations légales en matière de prévention. Par méconnaissance et négligence, la direction n’a pas été capable de gérer des situations de souffrance et de harcèlement.

Ensemble, nous avons défendu tous les personnels du réseau qui avaient besoin d’un appui : journalistes, encadrants des rédactions, gestionnaires d’antennes, monteurs, vidéos, salariés de la Fabrique, etc.

Nous avons combattu les journaux «  grande région » et les tentatives de la direction de faire des économies, qui menacent l’information de proximité.
Lors de la mise en place du 18h30, nous avons bataillé à vos côtés pour obtenir plus de moyens pour cette nouvelle tranche d’information.

Nous nous battons pour que, au-delà des discours de la direction, l’information sur les éditions numériques ne soit pas la cinquième roue du carrosse. Au contraire, les éditions numériques doivent être produites dans des conditions décentes, par des journalistes dont le travail est respecté et la compétence reconnue.

Nous avons attaqué la direction sur sa volonté de détruire les métiers, en refusant les polyvalences à outrance, dangereuses pour la santé et destructrices des métiers.

Nous continuons à nous battre pour faire intégrer des salariés encore et toujours en CDD malgré leur attachement à France télévisions.

Nous luttons afin que les départs dans le cadre de la rupture conventionnelle collective, que nous avions refusé de signer contrairement à la CGT, la CFDT et FO, soient systématiquement remplacés dans les antennes, notamment pour intégrer les salariés en contrats précaires.

Nous luttons pour défendre de bonnes conditions de travail et de reportage, pour exiger le respect de l’éthique et de la déontologie.

● Voter SNJ, c’est faire confiance à des professionnels qui travaillent sur le terrain et connaissent les enjeux et les difficultés de notre activité.

● Voter SNJ, c’est choisir l’expertise au service de la défense de vos intérêts.

● Pour nous candidat(e)s, s’engager sur la liste du SNJ à l’élection du CSE, c’est savoir vous écouter et vous conseiller, pour être tout simplement à vos côtés.

Paris, le 9 mars 2022