Projet Tempo : SNJ, CFDT et CGT refusent l’accord proposé par la direction

Ce jeudi 5 janvier, la direction de France Télévisions a proposé aux quatre organisations syndicales représentatives au niveau de l’entreprise (CFDT, CGT, FO et SNJ) la négociation d’un « accord de méthode sur le projet Tempo ».
La direction souhaitait ainsi sécuriser le lancement du projet et associer les syndicats à sa conception, via une commission de suivi.

En ouverture de négociation, le SNJ, la CFDT et la CGT ont exprimé une position commune, jugeant l’accord inacceptable sur le fond et inadapté sur la forme. Cette déclaration est consultable ici.

Ces trois syndicats (FO n’a pas souhaité s’associer à la démarche) ont proposé à la direction d’inscrire cette négociation dans un cadre précis et loyal. Hors de question de nous impliquer dans un projet si la conclusion, qui revient à liquider les 12/13 et 19/20 nationaux, est écrite à l’avance !

Pour le SNJ, la CFDT et la CGT, la négociation d’un « projet de réforme de l’information de France 3 » pouvait s’engager si la direction renonçait au prérequis de la suppression des JT nationaux de France 3.

La direction a refusé d’apporter cette garantie, mettant ainsi fin à la négociation de cet accord de méthode.

Elle envisage désormais la réunion d’un Comité Social et Economique (CSE) Central extraordinaire, fin janvier, pour lancer officiellement l’information/consultation sur le projet Tempo. Il s’agit d’une démarche plus conforme aux procédures classiques de consultation des représentants du personnel.

Une procédure que la direction semble bien déterminée à boucler avant l’été.
Déterminés, nous le sommes également : tant que Tempo sera un projet de destruction des éditions nationales et des collectifs de travail, le SNJ s’y opposera de toutes ses forces.

Paris, le 6 janvier 2023

Publié le Catégories Tempo