« Ayez confiance ! »

AA lettrine articlesFrance Ô et Outremer première

Depuis les annonces du plan stratégique de la Présidente, la rédaction télé / web a de bonnes raisons de s’inquiéter. La réunion de rentrée de ce 1er juin y participe d’ailleurs fortement. Durant près de 3 heures, l’accent est mis sur… le changement ! Prendre le virage numérique, faire évoluer les emplois et les pratiques, repenser les réseaux et l’offre d’information sur France Ô. Oui, mais comment ?

« Il faut que nous y réfléchissions ensemble » répond la direction. C’est pourtant ce qui avait été fait, un an plus tôt, avec la mise en place d’ateliers dirigés par un cabinet de consultants qui prépare au… changement ! La formule mise en place à l’issue des ateliers, pour cette saison 2015/2016, s’arrêtera fin décembre. Beau travail collectif qui reste un coup d’épée dans l’eau, car l’énergie dépensée par les équipes n’a semble-t-il pas convaincu la direction. Il faut repenser un rendez-vous d’information qui viendrait s’intégrer dans un talk-show de deux heures. Tout est à faire, nous dit-on. Mais en 2017, serons-nous encore maîtres de notre information ?

A l’ère du morcellement annoncé des usages (internet, réseaux sociaux, etc.) et d’une demande interne de fabrication d’une info à la demande (modules courts sans commentaire, accompagnés de textes découpés en infographie), serons-nous toujours de vrais journalistes investissant l’antenne avec des reportages dans des éditions dignes de ce nom ou de simples « experts » d’une société prestataire de services ? L’info sera-t-elle émiettée pour une antenne [« Plus on aura de clients, moins on aura de problèmes. »] ou gardera-t-elle un journal dynamique, identifié, soutenu par toute la chaîne France Ô pouvant offrir des éditions spéciales au gré d’événements forts (Mayotte par ex.) ou des éditions décentralisées ?

Le changement aussi sur nos pratiques ! « Dans un environnement mouvant, il faut s’adapter » nous assène-t-on ! Nouvelles écritures pour une nouvelle offre sur la chaîne tout info. Des « modules » sans commentaires mais avec du texte. Une révolution des pratiques que la direction compte accompagner par des formations. Pourquoi pas ? Mais combien de personnes pour répondre à cette surcharge de travail. Sur le papier les chiffres permettent de présenter une telle offre au bébé à naître en septembre. 79 ETP (équivalent temps plein).

Mais ceux véritablement disponibles pour la rédaction de ces modules, sont tout au plus une quinzaine.

« Repenser les réseaux ! ». Autre changement ! Un nom est évoqué « Image 1ère ». Tiens, cela sonne comme un nom d’agence ! Cela ne vous rappelle rien ? Mais attention… surtout ne pas entrer dans les détails, les derniers qui ont voulu mettre en place une agence à Malakoff, ont dû fuir il y a 6 ans.

Ah, une nouveauté : une émission politique hebdomadaire, sera à l’antenne en octobre/novembre. «On y travaille » !

Plein de projets, mais sans détails ! Tout est fait pour que l’on comprenne, que non, il n’y a « Pas de plan de fermeture de la rédaction de Malakoff »

« Ayez confiance »… On s’occupe de tout…

Paris, le 2 juin 2016

Ayez confiance – France Ô et Outremer première