– CDD à France télévisions – STOP A L’ACHARNEMENT

C’est une histoire qui commence comme beaucoup à France Télévisions.

Une jeune femme, CDD depuis 10 ans et qui compte plus de 2000 jours d’ancienneté au compteur, postule au fil des années à de nombreux postes dans le réseau régional et à la rédaction nationale, sans succès.

Elle décide alors de se pourvoir en justice auprès des prud’hommes, soutenue par 2 syndicats de l’entreprise, dont le SNJ. C’est là que l’histoire devient tristement singulière et que la Direction des ressources humaines perd tout ce qui lui restait d’humanité.

Son recours déposé, la jeune femme a droit à un traitement personnalisé ; elle est alors écartée des plannings de plusieurs rédactions, jusqu’à se retrouver sans aucun contrat et dans une grande difficulté financière. Et lorsque les conseillers prud’hommaux décident de requalifier son contrat en CDI à France 3 Paris Ile-de-France, notre DRH du réseau régional se déchaîne, menant à son encontre une croisade personnelle et cruelle : son avocate doit tordre le bras de la direction afin qu’elle mette en œuvre la décision de justice pourtant exécutoire. La direction dépose même un recours en retranchement, fait extrêmement rare, afin de faire annuler la localisation géographique du jugement.

S’ensuit une négociation du CDI qui se déroule dans une atmosphère délétère ;

la RRH lui annonce qu’elle ne doit pas s’attendre à rester dans cette rédaction car « il n’y a pas de poste » pour elle.

Pour couronner le tout, le contrat proposé sera multisite, incluant la rédaction de Vanves ainsi que les bureaux excentrés de Bobigny, Cergy, Melun et Versailles, une première dans cette région !

‘acharnement

 

Post navigation