CSE du réseau régional – Manipuler l’information: une honte pour le Service Public

La semaine dernière en CSE central la présidente de France Télévisions annonçait aux élus un plan massif de départs sous la forme d’une rupture conventionnelle collective assortie d’une large révision de l’accord collectif, mettant en cause les métiers et les conditions de travail. Des annonces brutales et particulièrement anxiogènes pour tous les salariés.

C’est dans ce contexte qu’est intervenu samedi un scandale qui ébranle toute l’entreprise, une photo habillant le plateau du 19/20, truquée pour effacer un slogan « anti-Macron ».

Depuis que cette affaire est connue, les salariés et notamment les journalistes, subissent des critiques, voire des insultes remettant en cause leur éthique et leur crédibilité.

En région, ces mêmes journalistes sont depuis des semaines pris à partie, agressés physiquement et verbalement par des manifestants qui les accusent d’être à la solde du pouvoir ou de partis politiques.

Sur le terrain et sur les réseaux sociaux, nous tentons d’argumenter pour défendre notre professionnalisme et notre indépendance. Alors vous comprendrez aisément notre amertume et notre colère face à ce que le SNJ qualifie de faute grave inexcusable.

Officiellement, la direction de l’information invoque une « erreur humaine ».

Nous ne pouvons pas nous satisfaire de cette réponse.

Comment croire que la hiérarchie n’a rien su et rien vu ?  De telles manipulations se sont-elles déjà produites, de manière moins visible ?  Utilise-t-on à la demande des rédacteurs en chef des images de professionnels corrigées ?

La SDJ de la rédaction nationale de France3 a relevé le cas d’une autre photo manipulée dans un JT du 23 Novembre !

C’est un réel climat de défiance qui vient de s’installer entre les journalistes et la direction de l’information. Le SNJ demande des réponses complètes et claires autour de ces pratiques honteuses.

Nous exigeons que la direction interdise, sans aucune concession, tous ces tristes arrangements avec la déontologie et qu’elle s’y engage auprès de l’ensemble des rédactions du groupe, en interne et en externe.

Les élues SNJ du CSE Réseau de France 3

Paris, le 18 décembre 2018

liminaire CSE F3 181218