CSE Siège 24 et 25 juin 2019 – « Tout se décide contre nous »

Le 18 juin dernier, nous avons atteint le « climax » de la communication interne.

Lors de sa conférence de presse au Théâtre Marigny, notre foyer ne doit pas être assez prestigieux, Delphine Ernotte a dessiné les contours de son entreprise. Un discours urbi et orbi, mais qui s’adressait surtout à la tutelle et à la presse spécialisée. En quelque sorte un discours de politique générale, et un slogan « Rien ne se fera sans vous ».

Si ce n’était pas si grave, nous pourrions juste en sourire.

Mais ce cynisme d’entreprise, ce déni de réalité, affiché au grand jour, n’a laissé personne indifférent. De qui la présidente se moque-t-elle ?

A l’heure d’une RCC, qui tend à changer la composition des effectifs de l’entreprise, âge, employabilité, poly compétences….

A l’heure où la funeste fusion des rédactions nationales continue de faire des dégâts humains et éditoriaux.

A l’heure où France Info, la chaine protégée de la présidente, tord le bras de ses collaborateurs, maltraite ses CDD ou CDI, contrevenant ainsi aux règles de l’entreprise.

A l’heure où, à coups d’arguments incohérents, la direction de l’information supprime le Soir 3 faisant fi de 3 mouvements de grèves massivement suivis, d’une pétition citoyenne et de soutiens de politiques de tous bords.

A l’heure où sous couvert d’un changement de producteur, la DRH liquide un certain nombre de chroniqueurs de Télé-Matin.

Et bien la présidente et son équipe osent nous dire que rien ne se fera sans nous !

Une conférence de presse et une stratégie d’entreprise hors sol, qui fait du mantra de la transformation numérique, un leurre …

C’est bien notre mission de Service Public qui est dans le collimateur à travers des  éléments de langage qui ne trompent plus personne. Injonctions de l’actionnaire, choix internes incompréhensibles, économies sur la masse salariale, métiers hybrides à venir … Voilà l’entreprise qu’on nous sert chaque matin et dans laquelle on devrait se reconnaître sans broncher ! On crée des liens, un fil, réseau social interne, alors que partout tout se défait, se délite. L’autoritarisme est partout dans les rapports sociaux, dans les rédactions, le caporalisme éditorial abime et les insultes faites au métier sont multiples au quotidien …

« Rien ne se fera sans vous » est donc un slogan qui s’adresse à qui, alors au bout du compte ? A ceux qui sont fidèles à cette télé qu’on dit mourante, et à qui on enlève des émissions qu’ils regardent ? On se demande vraiment à qui parle notre présidente ? Peut-être alors seulement à son entourage, et à ceux qui pourraient la prolonger quelques mois au-delà de son mandat de 5 ans …

Parce que sincèrement de notre côté on ne constate qu’une chose… Que tout se décide contre nous !

Paris, le 24 juin 2019

Tout se décide contre nous 240619