Disparition des rédactions nationales de France 2 et France 3

– LE PLURALISME EN DEUIL –

Malgré l’opposition des salariés engagés, nombreux, dans la grève de ce 12 juin, malgré des années d’opposition à ce projet, la direction a mis fin au processus d’information/consultation d’ « Info 2015 », en recueillant l’avis des élus du CCE concernant la phase 4. Un avis négatif, une nouvelle opposition des instances représentatives du personnel, comme tout au long de ce projet !

Donc deux rédactions nationales viennent de disparaitre, au détour de ce mardi 12 juin ! Oui celle de France 2, et celle de France 3 !!! La direction vient donc de tourner volontairement le dos non pas à l’histoire mais au pluralisme ! Cette fusion est un deuil et comme tous les deuils, il est douloureux !

Le SNJ n’abandonne pas la partie pour autant, demain, comme hier, comme aujourd’hui, nous serons avec les salariés, journalistes, techniciens et administratifs touchés au cœur par la fusion ! Au quotidien, nous pèserons sur ceux qui ont décidé de la disparition des rédactions nationales et qui seront sans doute demain ceux qui feront disparaitre des éditions nationales.

Ce projet funeste, feuilleton depuis 6 ans, trouve donc aujourd’hui une première conclusion. La mise en œuvre de la phase 4, se superpose sur les 3 précédentes sans tenir compte de toutes nos remarques, nos reproches, nos souffrances.

Il ne faut pas considérer que cet ouvrage de la fusion se referme comme un mauvais livre de chevet. Nous comptons bien ajouter nos pages au chapitre des luttes et des combats pour la défense de nos autonomies !

Paris, le 12 juin 2018

2018-06-12 Pluralisme en deuil