Fermeture de France 3 Iroise, la forfaiture des Tartuffes !

Cette fois c’est fait ! La guillotine a décapité France 3 Iroise (rédaction locale installée à Brest) et les masques sont tombés !

Depuis des mois, de DP en CE, de CE en CCE la direction nous a promenés en affirmant qu’aucune décision sur les locales ne serait prise avant la fin de pseudos consultations entre le personnel des locales et les cadres de l’entreprise.

Les consultations sont terminées, les personnels ont préconisé le maintien d’Iroise ; la direction qui avait promis de tenir compte des avis des ateliers « participatifs » a choisi la fermeture…

Dans le même temps, Tours, puis Bourges et maintenant Iroise ont été fermées !

Cela fait des années que la direction régionale de Rennes souhaite fermer Iroise.

La décision de la présidence de ne pas vouloir faire monter le signal des locales dans les box (actuellement seul les téléspectateurs recevant France 3 par la TNT hertzienne sont en mesure de recevoir les éditions locales qui ne sont ni sur le satellite, ni sur les box) a été l’occasion, créée de toute pièce, pour arriver à ses fins.

Cela a permis par exemple en région Centre Val de Loire, locales de Tours et de Bourges, de créer un réservoir d’ETP qui a permis à la direction régionale de ventiler les personnels vers Orléans (2 journalistes, 1 monteur, 1 assistante) avec leur accord et de ne plus remplacer personne (1 monteur qui part en retraite)…

Qui peut imaginer une seule seconde que le démantèlement des éditions locales n’est pas d’ores et déjà programmé ! Et au-delà celui du réseau régional de France 3 !

« Nous n’avons pas de plan B pour les locales », nous avait affirmé un jour le désormais directeur de l’information de France Télévisions, et de fait il n’y a pas de plan B, ni C, ni X, seulement la fermeture pure et simple des éditions de proximités qui font encore partie de l’ADN de France 3.

 

Paris, le 12 septembre 2017

2017-09-12 Fermeture de France 3 Iroise