Gilets jaunes : agression de journalistes de France Télévisions, ça suffit !

Le SNJ France Télévisions condamne avec la plus grande fermeté l’agression par des gilets jaunes de deux journalistes, correspondantes du bureau de France Télévisions Montpellier. Cette escalade de la violence est intolérable. Le SNJ FTV exprime tout son soutien et sa solidarité envers nos deux consoeurs. 

Car une nouvelle étape a malheureusement été franchie et les journalistes, notamment les équipes de France Télévisions, sont de plus en plus désignés comme des cibles.

L’équipe de reportage (Anne Domy, rédactrice et Audrey Guiraud JRI) était en train d’interviewer une manifestante, le samedi 22 décembre, au péage du Boulou dans les Pyrénées-Orientales. Les insultes ont commencé à fuser à l’encontre des deux journalistes, d’abord identifiées à tort comme venant de BFM TV : « C’est pareil, vous êtes tous les mêmes, ne parlez pas aux journalistes, dégagez, vous trahissez la vérité, vous coupez tout au montage »

Ensuite, tout a basculé en quelques secondes. Un phénomène de meute, une vague de gilets jaunes. Nos consoeurs ont été insultées, agressées physiquement. Elles ont eu une grosse frayeur et sont très choquées. Caméra endommagée par des coups de pieds, tentative d’arrachage du micro… Une violence déshumanisée avec pour objectif de s’en prendre à la profession de journaliste dans son ensemble.

Nos consoeurs du bureau de France Télévisions de Montpellier ont porté plainte. Le SNJ FTV demande à la direction de l’information de prendre toutes les mesures pour éviter que de tels faits ne se reproduisent et d’engager immédiatement, une grande réflexion sur le traitement du mouvement des gilets jaunes dans les éditions de FTV. 

Paris, le 23 décembre 2018