Le SNJ présente son projet éditorial pour France Télévisions

AA lettrine articlesL’information est la première mission du Service Public audiovisuel, créé pour « informer, cultiver, distraire ». A France Télévisions, cette mission est aujourd’hui menacée par le désengagement de l’Etat et le projet d’entreprise low-cost de l’équipe Pflimlin/Thuillier. Le SNJ rappelle que « le droit du public à une information de qualité, complète, libre,indépendante et pluraliste, rappelé dans la Déclaration des droits de l’homme et la Constitution française, guide le journaliste dans l’exercice de sa mission. Cette responsabilité vis-à-vis du citoyen prime sur toute autre » (Charte d’éthique professionnelle des journalistes).

Fin 2013, la direction de France Télévisions a dévoilé ses intentions avec deux documents : l’avenant au Contrat d’Objectif et de Moyens, signé le 22 novembre 2013 avec l’Etat ; et le Projet d’Evolution de l’Organisation (lié au Plan de Départs Volontaires et à la réduction des effectifs). Une vision comptable à court terme, sans autre ambition que des soustractions : moins de moyens, moins de salariés, moins de missions. Un plan de route hautement dangereux, soi-disant justifié par une course effrénée aux économies, qui va dénaturer nos rédactions et dégrader nos conditions de travail.

Un affaiblissement de France Télévisions, validé par la ministre Aurélie Filippetti et par le gouvernement Ayrault. Face à ce bulldozer économique et idéologique, le SNJ réaffirme son opposition et revendique son ambition. L’information que nous devons au public doit être indépendante, pluraliste, facilement accessible à tous les publics.

Le projet du SNJ est à lire ici :

SNJ Projet éditorial pour France Télévisions