Ni thé ni café

Les rumeurs avaient fuité dans la presse, elles viennent d’être confirmées. Les salariés qui travaillent pour ‘Thé ou Café’ ont appris que l’émission matinale des week-ends sur France 2 va s’arrêter en fin d’année.

Une pétition pour réclamer le maintien de l’émission avait pourtant été lancée en début de mois, elle a déjà recueilli plus de 6 000 signatures. Plus de cent artistes, écrivains et personnalités du monde de la culture sont montés au créneau, mais rien n’a fait fléchir Delphine Ernotte qui supprime sans état d’âme l’une des rares émissions culturelles encore à l’antenne, un programme emblématique du service public.

Thé ou Café’, animée par Catherine Ceylac, est l’une des seules émissions de programmes encore produites en interne. L’audience est certes en érosion, mais elle regrouperait encore plus de 500 000 téléspectateurs. Une fidélité sacrifiée sur l’autel du rajeunissement et des économies budgétaires. Avec un budget de 3 millions d’euros par an, déjà réduit d’1/3 l’an dernier, ce n’est pas l’émission la plus chère de France Télévisions, loin de là.

Conséquence, l’équipe est déstabilisée sans savoir ce que la direction va lui proposer l’an prochain. 9 CDI dont 5 journalistes sont affectés à cette émission sans compter les intermittents qui interviennent régulièrement.

Quel sort leur est réservé ? Mystère !

Le SNJ dénonce cette politique d’économies arbitraires dont les salariés vont faire une nouvelle fois les frais. Nous serons naturellement aux côtés de ces CDI et intermittents pour veiller à ce qu’ils soient traités équitablement.

Paris, le 24 mai 2018

2018-05-24 Ni thé ni café