Non à la casse des métiers !

AA lettrine articlesRéunion 1ère

La direction de Réunion 1ère prétend vouloir imposer une « révolution culturelle » : de l’information présentée par des animateurs. En réalité, une casse des métiers.

Monsieur le directeur,

Lors de la seconde réunion du CE depuis votre nomination à la tête de Réunion 1ère, les réponses que vous avez apportées aux questions des élus et représentants SNJ n’ont pas été à la hauteur de ce que nous pouvons espérer de la part d’un directeur supposé incarner un dialogue social renouvelé dans notre station. Renouveau promis depuis plus d’un an par la direction des réseaux.

Quand le SNJ s’est étonné de voir apparaître, sur la grille de rentrée TV, un mélange des genres inédit dans nos programmes entre information et divertissement, vous avez répondu « que l’on ne fera pas la révolution sans casser des œufs », en poursuivant que vous étiez ouvert au débat, mais ultérieurement.

Vous avez pris vos fonctions il y a bientôt six mois. Nous ignorons toujours le contenu de votre feuille de route. Ce que vous en laissez entrevoir suscite autant d’interrogations que d’inquiétude au sein des personnels de la station.

De quoi parlez-vous quand vous brandissez le terme de « révolution culturelle » devant le élus du CE ? Ou encore, le 24 août dernier, quand vous affirmez devant le personnel qu’il va falloir « passer les frontières de nos métiers traditionnels »?

Précisez vos intentions ! Avez-vous été mandaté par la présidence de France Télévisions pour redéfinir  et brouiller les professions de journaliste et d’animateur  ou pour ouvrir de manière unilatérale les frontières entre information et divertissement ?

Sachez le cas échéant, qu’au-delà de notre organisation, c’est à toute une profession que vous portez atteinte. Et que le SNJ saura se dresser contre de tels funestes plans. 

St-Denis, le 8 septembre 2016

reunion-1ere_non-a-la-casse-des-metiers