PAS DE TWEET, PAS D’AUGMENTATION

Pour 2018, « il n’y aura pas de promotion pour les journalistes qui ne travaillent jamais sur Internet. Tout le monde a oublié de dire que les journalistes travaillent sur tous les supports. Il faut être coercitifs ».

 

Ces propos, tenus par la Directrice de France 3 Nouvelle-Aquitaine lors de la séance du CE de l’ex-Pôle Sud-Ouest, ce 24 novembre 2017, les élus et les représentants syndicaux SNJ et SUD ne peuvent pas les laisser passer.

 

Car en clair, si vous ne twittez pas, si vous ne voulez pas investir Facebook, pas d’augmentation…

 

Impossible pour nous d’accepter une politique salariale basée sur le principe de la carotte illusoire et du bâton certain.

 

Le Président du CE, directeur du Réseau régional, comme le DRH du Réseau, ont validé par leur silence ces provocations infantilisantes.

 

Si ces menaces se limitent pour le moment aux journalistes, aucun personnel ne sera à l’abri de cette gestion à la hussarde.

 

 

POUR LES LOCALES, LA DIRECTION BOTTE EN TOUCHE !

 

Par ailleurs, la Direction n’a pas respecté le travail de la Commission des Locales, tolérant du bout des lèvres la lecture du rapport de cette commission, rapport qui apporte pourtant des solutions concrètes, sans coût supplémentaire, pour une meilleure visibilité des éditions.

 

Même si la Direction a confirmé le report, sans donner de date, de la suppression des éditions locales, qui peut encore faire confiance à ces dirigeants qui emploient de telles méthodes ?

 

 

Pour ces raisons, les élus et les représentants SNJ et SUD ont décidé de quitter la séance du CE Pôle Sud-Ouest cet après-midi.

 

 

Bordeaux, le 24 novembre 2017

 

CE France 3 ex-pole sud ouest