Préalable CFDT SNJ CE du 27 janvier 2017

AA lettrine articlesChronique d’une mort annoncée :

je suis CDD  Indignés par la décision de la direction de réduire fortement les frais de mission des salariés  CDD, les élus et représentants de la CFDT et du SNJ ont fait lecture de ce témoignage d’une salariée  concernée.

Je suis Cdd depuis 2010 à France 3.

Depuis que j’ai appris cette nouvelle réduction des indemnités, j’angoisse.

Je me dis que désormais je vais devoir payer pour travailler.

Il ne manquait plus que ça. Avec tout ce qu’on subit déjà.

Je vis à Paris et je bouge partout en France comme beaucoup de CDD. Par la force des choses, je vais où il y a du travail. Et désolée, je n’ai pas de voiture pour aller dormir dans les sympathiques Formule 1 à 35 euros la nuit en périphérie.

D’expérience de vieille routarde se loger pour moins de 50 euros est quasi-impossible.

En moyenne, je dépense entre 60 et 70 euros pour une nuit d’hôtel dans une petite ville de province.

Je fais déjà très attention. Je choisis méticuleusement. Un boulot en soi.

Et ça c’est quand tout va bien.

150  euros au Mans pendant les 24H autos. 100 euros en période de congrès à Nantes. Et j’en passe.

Si le plafond est à 74 euros… manger ou dormir… il faudra choisir.

La direction nous met au pain sec et à l’eau. Se loger dans des trous à rats et manger un sandwich ou de la salade midi et soir… sacré régime.

Je suis JRI et si je dois me priver de repas après une journée bien physique … je ne tiendrai pas longtemps le rythme.

Je veux bien croire que pendant 30 ans il y a eu des abus, mais je refuse de payer pour ça.

Car au fond c’est une question de respect.

Cdd ou cdi peu importe. Je veux simplement faire mon travail correctement dans des conditions correctes. Ce n’est quand même pas trop demander.

Pourquoi toujours cette discrimination ?

Ce nivellement par le bas ?

On veut notre disparition ? Qu’on nous le dise alors.

Si ce nouveau barème passe c’est clair : je n’irai plus ni dans les grandes villes ni dans les villes où se déroulent une quelconque foire, ni dans les villes où il y a congrès lambda, des rencontres X ou Y, des colloques machin, ni dans les villes touristiques ni dans les villes bourgeoises.

Où irai-je ? Je vous le demande.

Préalable CFDT SNJ CE du 27 janvier 2017