Préalable CSE Siège 16 et 17 juillet 2019 – SOMBRE RENTRÉE

Quelle rentrée nous prépare notre direction ? À l’information c’est une fois de plus le jeu des « chaises musicales » qui se pratique en coulisses ! Sans qu’on en comprenne les raisons, nous allons assister à un chassé-croisé qui n’a rien à envier aux juilletistes et aoûtiens ! Rédacteurs en chef ou adjoints, directeurs adjoints opérationnels, nous jouent la valse de l’info, mais pour quel nouveau dessein ? Quel nouveau projet motive ce jeu de taquin qui ne fait rire personne ?

Un numéro 2 de la direction de l’information est relégué à la transversalité, une rédactrice en chef du service politique est faussement promue et, cerise sur le gâteau, elle est remplacée par un recrutement extérieur en pleine procédure de rupture conventionnelle collective à France Télévisions.

Alors pourquoi tout cela ? Est-ce le signe d’une reprise en main ou d’une improvisation totale, au gré des volontés de la présidente ? Car elle ne supporte pas les esprits rebelles au sein de son propre état-major ! Enfin « esprit rebelle » n’exagérons rien, mais au sommet de l’entreprise, il semble qu’on n’aime pas les têtes qui dépassent ! C’est d’ailleurs dans cet état d’esprit que sont maltraités les salariés affectés au « Soir 3 ». Réaffectés pour la plupart sous la pression à « France Info », nous considérons que ces passages en force fragilisent, plus qu’ils ne donnent envie de participer à la triste et funeste mascarade de la suppression du « Soir 3 ». La direction va même jusqu’à faire disparaître cette édition de ses documents internes comme les bilans d’audience par exemple.

Oui cette entreprise sacrifie sans scrupule une de ses éditions « phares », honneur de notre mission de Service Public. Un comportement honteux qui va jusqu’à nier dans sa communication externe les excellents résultats de ce journal, que nous n’arrêterons pas de défendre !

L’attachement à notre mission de Service Public est partagé par beaucoup. Nous le constatons à travers la pétition initiée par l’un de nos représentants, par les soutiens qui viennent des députés et sénateurs, des représentants de partis politiques de tous bords et par une grande partie de l’échiquier hexagonal !

Cette mission échappe à notre Présidente depuis le début de son mandat ! Transformer est synonyme de détruire pour l’équipe en place depuis 4 ans, à tous les niveaux ! Et ce gigantesque « plan de départs » qui se profile n’arrangera rien ! Pas de quoi donc envisager la rentrée sous les meilleurs auspices !

Mardi 16 juillet 2019

SOMBRE_RENTREE