Souffrance au travail : avec le SNJ, ne vous laissez pas faire !

Concept vague il y a quelques années, la souffrance au travail est devenue une réalité dramatique pour les salariés de France Télévisions. Ce n’est pas dû au hasard, mais à un management pathogène qui s’est installé dans l’entreprise.

Pressions, désorganisation du travail, poly-compétences, métiers hybrides, déclassement, projets destructeurs qui s’empilent et réductions budgétaires : le tout, mis bout à bout, abîme les salariés.

La souffrance n’est pas marginale. Elle  touche tous les secteurs, car ceux qui nous dirigent pressent, tordent, essorent. Autoritarisme de petits chefs, harcèlement moral, propos irrespectueux, humiliations professionnelles, discrimination syndicale, menaces sur les précaires et licenciements abusifs : la palette est large.

Et que fait la direction ? Elle se cache derrière un accord sur la santé et la  qualité de vie au travail, en clamant que tout va changer ! Le SNJ n’a pas signé cet accord, et les faits lui donnent raison. Car rien ne change. Pire encore, tout s’aggrave. Le respect mutuel n’est qu’à sens unique, et pendant les travaux, on oppresse sans cesse !

La direction voudrait nous faire croire que l’accord dont elle vante les mérites serait la solution, alors qu’elle est juge  et partie.

La campagne pour les élections au CSE nous permet de vous alerter sur ces sujets sensibles. Venez voir vos élus, libérez votre parole en confiance : nous agirons à vos côtés comme nous le faisons déjà devant la justice. Il n’y a que là que vous pourrez obtenir réparation.

France Télévisions est devenue une usine à burn-out.

Avec le SNJ et ses représentants, ne vous laissez pas faire !

Paris, le 25 septembre 2018

2018-09-25 QVT Ne vous laissez pas faire