Toujours des efforts…

~ SIÈGE ~

Faire des économies, la belle affaire ! En interne ici au Siège, mais on pourrait élargir le propos, c’est du drastique à tous les étages. Et en particulier dans les rédactions. Plan social qui touche les CDD, pression sur l’ensemble des services pour faire autant avec beaucoup moins, perte d’intérêt pour des JRI habitués à travailler pour l’actualité mais aussi pour des magazines qui sont de fait de plus en plus externalisés.

Alors on entend dire qu’il faut réduire la durée des journaux, ici ou là, se préparer pour les fêtes à pratiquer plus souvent les interviewes d’invités en plateau, ça ne coûte rien et ça fait du temps d’antenne… Tout cela parce que chacun d’entre nous doit écluser ses congés avant la fin 2017, et que d’ores et déjà des services affichent effectif zéro pour cette période. Alors quelle est la solution apportée par ceux qui nous dirigent ? Rien absolument rien, si ce n’est le « c’est comme ça et pas autrement ». Un mauvais moment à passer nous dit-on… ça ira mieux en 2018… Seulement cela est faux, puisque les économies encore des économies, demandées par la tutelle pour les exercices à venir toucheront bien sur le cœur de métier de chacun d’entre nous, et sans aucun doute celui de l’information.

Il ne faudra donc pas s’étonner si d’ores et déjà, comme nous l’avons fait avec les 3 autres organisations syndicales représentatives le 17 octobre dernier, nous demandons à la direction de l’entreprise de ne pas brader ce qui fait notre passé, notre présent et notre avenir.

Le pire c’est que, comme toujours, les économies demandées à tous ne sont pas partagées par quelques-uns. On ouvre des placards non pas pour les vider mais pour les remplir, on trouve ça et là des audits payés par l’entreprise qui n’auraient donné lieu à aucun retour tangible, on trouve dans la presse ou sur des blogs que certaines manifestations organisées par le groupe ne comptent pas les invités et donc les frais qu’ils déclenchent. Mais bien sûr on va nous nous dire que cela est à la marge, que comparaison n’est pas raison… Mais pourtant être exemplaire quand on demande des efforts à ses salariés devrait être une priorité politique. Ce n’est pas le cas depuis des années et l’actuelle direction ne déroge pas à la règle…

Nous saurons rappeler à cette direction en temps voulu qu’à trop tirer sur la corde, c’est le lien avec les salariés qui est en train de se rompre définitivement…

Paris, le 25 octobre 2017

2017-10-25 Préalable CE Siège – Encore des efforts