Un an, trois directeurs de l’info, la belle affaire !

AA lettrine articlesTrois directeurs de l’information en moins d’un an. La belle affaire. Ce qui surprend dans la nomination de Michel Field à la place de Pascal Golomer, c’est avant tout le timing choisi par la présidente. Entre les deux tours d’élections régionales, elle a décidé elle aussi de pratiquer le retrait d’un sortant.

Pascal Golomer avait remplacé dans la précipitation Thierry Thuilllier et ne faisait pas, bien évidemment, office de choix préférentiel, mais bien de choix par défaut pour Mme Ernotte. Les nombreux différends entre la présidente et l’ex directeur de l’information amènent donc aujourd’hui à son limogeage.

Alors que dire de Michel Field ? Rien, nous ne sommes pas là pour commenter les choix, mais pour tenter de les comprendre. La présidente a maintenant constitué la quasi totalité de son équipe de directrices et directeurs. Mais pour quels projets ?

Le SNJ rappelle qu’il veut qu’ Info 2015 soit stoppé. Il demande des garanties pour la bonne marche et la qualité de la chaine d’info en continu. Mais aussi des assurances quant à la défense de l’information dans ses réseaux régionaux et ultra marins.

Etre directeur de l’info, sans carte de presse au passage, c’est aussi veiller à ce que l’information de service public ne soit pas une expression vaine. Elle doit répondre à une exemplarité dans la prise de distance, l’analyse et le respect des valeurs éthiques et déontologiques.

Le défi doit être aussi celui du respect des salariés. Il faudra donc que le management brutal disparaisse définitivement de l’entreprise,  et en particulier dans l’ensemble des rédactions, magazines compris.

C’est à la lumière de toutes ces aspirations que le SNJ pourra dire si l’homme de la présidente est à sa place ou non.

Paris, le 8 décembre 2015

Un an, trois directeurs de l’info, la belle affaire !