Wallis et Futuna : L’information sacrifiée

AA lettrine articlesJournal retardé, journal avancé, journal reporté, journal… annulé. La direction de Wallis et Futuna 1ere fait subir ces derniers mois bien des tourments à l’information régionale. Un journal télévisé quotidien qui constitue pourtant le lien principal avec la population et la mission historique de l’établissement.

Un pas de plus a été franchi à l’occasion des festivités du 14 juillet avec – en guise d’apothéose dans cette dérive – la disparition pure et simple de l’édition du 14 juillet.

Lundi, la majorité des membres de la rédaction a signé un courrier adressé à la direction régionale pour exprimer son ras le bol devant cette situation. Les journalistes  constatent que c’est bel et bien la fabrication de ces éditions  qui est  régulièrement  et délibérément mise en cause. Comment expliquer autrement le fait que la planification des personnels techniques ne coïncide pas certains jours avec les impératifs des horaires de direct ?

Le SNJ exprime sa solidarité avec les personnels  de Wallis et Futuna 1ere. Le plus petit établissement de l’entreprise en effectifs a le devoir comme les autres d’assurer ses missions, il a  aussi le droit de revendiquer les moyens de les accomplir. L’information  de base ne peut constituer une variable d’ajustement y compris très loin du siège parisien.

Paris, le 20 juillet 2017

Wallis et Futuna_L’information sacrifiée