LA COUPE JUSQU’A LA LIE POUR FRANCE 3 BRETAGNE

Qui veut gouverner doit prévoir !  Mais visiblement pas à France 3 Bretagne….

Magie de la coupe de France, le stade rennais a gagné face au PSG ! Un pronostic pas franchement prévu par notre rédacteur en chef ni notre directeur régional…

Ils avaient calé pour le samedi un journal régional et une PAE organisés au stade de France. En revanche, rien le dimanche ! Juste un décrochage l’après-midi mais sans substance éditoriale. Aucun plan B pour couvrir comme il se doit une telle victoire sans précédent depuis 48 ans.

Résultat : le grand naufrage.

« Mais t’as vu l’heure ? » cette phrase a sonné comme un leitmotiv. Il a fallu faire venir d’urgence un deuxième DSNG, rapatrier un rédacteur, un monteur cdd, un OPS et 2 rédacteurs en chef adjoints. Quant à certains journalistes, ils ont fait le tour du cadran au boulot. Sans compter la mobilisation supplémentaire des équipes sur un second décrochage, le dimanche matin, mis en place dans la précipitation.

Du coup, la PAE de 17 H 10 a été un vrai calvaire ! Son haché, images floues parfois « agrémentées » d’informations techniques en guise de synthés, dézooms ou absences de cadrage, commentaires d’organisation de l’émission à l’antenne entre les journalistes et la régie… Quant au présentateur, sous une pluie battante, il aurait eu besoin d’un barnum, « mais t’as vu l’heure ? ». Le présentateur justement qui s’est retrouvé planté au bout de la place, loin du balcon où la coupe de France allait être présentée. Il ne voit rien dans son retour vidéo, il n’a pas de réseau d’ordre dédié, il n’y a pas de réalisation…. Au final, 35 minutes d’émission qui ne sont qu’une série d’incidents et d’approximations. Un rendu antenne indigne du service public !

A qui la faute ? Certainement pas le personnel sur place, qui s’est mobilisé sans compter pour assurer cette PAE. Mais le temps perdu ne se rattrape pas, le manque d’anticipation a été payé cash et en direct.

Notre directeur régional et notre rédacteur en chef n’ont pas su préserver notre antenne et l’image de notre chaine pour cet évènement majeur dans notre région.  Mais pour eux, pas de souci, c’est une “belle victoire en partage”. Pour les salariés, c’est une humiliation !

Le SNJ, la CGT, la CFDT, Sud FTV.

 

Tract coupe de France 03052019

 

Rennes, le 3 mai 2019