Rien ne va plus à bord du navire NC la 1ère

Pas de directeur régional, des rédacteurs en chefs par intérim, et la valse au niveau de l’édition.

Autant dire que le bateau peine à maintenir la « voilure ». Mais que fait le vaisseau mère à Paris ? Veut-il saborder la « télé Pays » ?

Depuis deux mois et demi, la rédaction a subi les départs précipités du rédacteur en chef et de trois rédacteurs en chef adjoint.

Nous sommes en septembre, et toujours pas de nomination à ces postes d’encadrement. On préfère apparemment quand le bateau tangue !

Pourtant, l’impact est criant au niveau éditorial, du suivi de l’actualité et du management des équipes.

Quel mépris pour les auditeurs et les téléspectateurs du service public.

Pour colmater les fuites dans la cale, on fait venir… tour à tour, des intérimaires au poste de rédacteur en chef depuis Paris.

Autre incohérence, le recours à un journaliste n’ayant aucune expérience au poste de chef d’édition.

Incohérences sur incohérences, les journalistes de NC La 1ère sont en droit de se demander « Qui veut couler le bateau » ?

Dans ce climat déliquescent, les journalistes sont à bout !

A cela s’ajoute le manque d’effectifs, les absences chroniques en arrêt maladie…et tout cela en assurant les émissions hebdomadaires du jeudi.

Des matelots, sans capitaine, qui tentent tant bien que mal de maintenir le cap de la déontologie…mais enfin jusqu’à quand ?

Nouvelle Calédonie, le 17 septembre 2019

2019-09-17 NC la 1ere – Rien ne va plus à bord