MALAKOFF EN GREVE – Beaucoup de soleil et un peu de boue

Techniciens, journalistes, personnels administratifs, toutes les catégories de salariés de Malakoff ont répondu ce vendredi 29 mars à l’appel à la grève lancé par l’intersyndicale

CFDT – SNJ – CGC – UNSA.

Les antennes radio et TV sont perturbées. Le journal quotidien sur France Ô est annulé.

Le service aux stations est affecté.

En cessant le travail aujourd’hui les salariés en grève ont exprimé concrètement le fait qu’ils ne se résignent pas à la lente dérive dans laquelle l’établissement est plongé depuis l’année dernière.

communiqué grève Malakoff 290319 (2)Depuis l’annonce officielle il y a 9 mois de l‘arrêt programmé pour 2020 de la diffusion de France Ô, les salariés de Malakoff ont fait preuve de beaucoup de patience et laissé beaucoup de temps à la direction pour proposer un plan de transition. A ce jour, la direction s’est montrée incapable de s’engager sur un calendrier, des projets ou des budgets.

Cette première grève constitue une nouvelle étape de la mobilisation des salariés du site engagés pour la sauvegarde de l’établissement, de ses missions et de leurs emplois.

Seul regret pour cette belle journée ensoleillée, l’action inédite dans l’établissement de quelques briseurs de grève qui ont tenté de salir la probité des délégués de l’intersyndicale en colportant de fausses nouvelles sur leur compte sans se donner la peine de vérifier leurs graves assertions.

 

Les délégués SNJ, CFDT, CGC et UNSA qui appellent à la grève se sont bien évidemment déclarés grévistes auprès de leur hiérarchie quitte à faire modifier les tableaux de service pour ceux qui n’étaient pas initialement planifiés ce jour.

Grandeur et misère du syndicalisme. D’un côté une mobilisation réussie, de l’autre la mesquinerie d’une poignée d’irresponsables qui font virer la CGT au jaune.

communiqué grève Malakoff 290319 (2)

 

 

Malakoff, le 29 mars 2019

 

Post navigation